L'alimentation difficile !


Comme certaine personne le savent déjà, ici les repas avec notre demoiselle de 2ans sont très difficile !

Elle ne mange seulement que :
- des pâtes
- du riz
- des frites
- du jambon
- des knackis

Alors vous me direz, tout ce que les enfants aiment ! Oui mais le souci c'est que même sa parfois elle le refuse ! Alors je compense avec des produits laitiers (biberon de lait, yaourts) !

Au début on s'inquiéter un peut pour son poids tout sa, mais au final après rendez vous chez le pédiatre tout va bien, Melle est en pleine forme ! 

Alors on ne force pas, on s'adapte et on laisse faire ! On lui donne son assiette et si elle mange pas temps pis ! 
Elle adore les chips & les monster munch alors oui parfois elle mange sa ! Je vous entend déjà holala c'est pas bien de la laisser manger sa ! Oui certes je suis d'accord la dessus , mais soit elle mange sa donc un minimum dans l'estomac soit elle ne mange rien ! Alors même si un enfant ne ce laisse pas mourir de faim, je lui en donne ! Je tiens à préciser que ce n'est pas tout les jours !

Alors, comme tout parent je pense, malgré les poitn positif des médecins on cherche des astuces et solution sur le net, sur les forums, auprès des copines ...
Mais parfois les amies ne sont pas spécialement de bon conseil, car elles ne le vivent pas donc les avis ne seront pas spécialement constructifs ou alors certaine personne ce feront passer pour les mères parfaites ... CHOSE QUI M'HORRIPILE !





Voilà, un petit peut ce que j'ai trouver sur le net ....

Cela s'appel la Néophobie !
Mais qu'est ce que la néophobie ?

La peur des nouveaux aliments

Une fois que la découverte de tous les aliments est faite, après la diversification alimentaire à partir de 6-8 mois, puis l’introduction progressive des aliments que le système digestif de l’enfant peut complètement digérer, il y a une phase d’arrêt : c’est la néophobie alimentaire.


Un nouveau comportement alimentaire

La néophobie alimentaire est un sentiment de peur face aux aliments nouveaux  : tout d’un coup, les enfants refusent de goûter un nouvel aliment, et le trouvent systématiquement mauvais quand ils acceptent de le goûter. De plus la néophobie peut aussi se traduire par un refus de manger des aliments déjà connus !
Mais comme il faut bien que l’enfant se nourrisse, il va donc sélectionner certains aliments qu’il acceptera de manger, exclusivement ceux-là, et souvent en grandes quantités, comme s’il n’arrivait plus à respecter sa satiété. Et ce ne sont souvent pas du tout les aliments qui plaisent aux parents…

 Les aliments qu’ils acceptent de manger : les féculents (pâtes, riz, frites), les gâteaux, le chocolat, les bonbons, les chips… Soit des aliments denses et très énergétiques, sucrés ou salés. Ici elle ne mange pas de bonbons, pas de gâteaux ...

Les aliments qu’ils refusent souvent de manger : les fruits et légumes (en quantité et en qualité)

Les signes de la néophobie alimentaire des enfants

Dans le cas des plus petits :
  • ils refusent d’ouvrir la bouche,
  • ils repoussent la cuillère,
  • ils détournent la tête.
  •  

Quelles sont les causes de la néophobie ?

On n’a pas encore toutes les réponses pour expliquer ce comportement qui peut être radical chez certains enfants. De nombreuses études en pédiatrie sont toujours d’actualité sur ce sujet.
Les causes peuvent être diverses :
  • La peur d’avoir une mauvaise expérience en goûtant l’aliment nouveau  :
Tout aliment inconnu est potentiellement dangereux à leurs yeux. Les moindres détails peuvent être déclencheurs : même un brin de persil posé sur une purée de pommes de terre précédemment très appréciée peut déclencher cette néophobie.
  • L’âge de l’affirmation de soi :
Entre deux et trois ans, c’est l’âge du « non ». L’enfant s’affirme et cherche à montrer qu’il peut choisir et décider tout seul. Les refus alimentaires participent à cette affirmation de soi, surtout par rapport aux parents. L’enfant acceptera de manger des épinards à la cantine ou chez ses grands-parents, mais pas chez ses parents !
  • La recherche de sécurité :
Paradoxalement, l’enfant a en même temps peur des risques. Les aliments nouveaux sont inconnus et donc une prise de risque que l’enfant juge dangereuse : il s’agit d’un réflexe primaire de la peur de l’empoisonnement que l’enfant développe à un degré plus ou moins poussé.
La néophobie n’est pas un phénomène rare : environ 50 % des enfants la connaissent. Pas d’inquiétude donc pour votre enfant. Elle est très forte vers trois ans et peut durer jusqu’à six ans.




 Voilà, je voulais partager avec vous ce petit bout de notre quotidien pas facile certains jour ! 
Plein de parents vivent cette situation et quand on en parle aux gens, ils pensent que ce sont nous qui faisons aucun effort sur sa ! Mais non tout cela vient bien de l'enfant et de seulement lui ! Le forcer le bloquera encore plus dans son alimentation et cela n'est pas la solution !

J'espère que ce petit article vous aura plut !






You May Also Like

0 commentaires

Me suivre sur les réseaux :