Les 20 choses les plus relous pendant la grossesse !



Oui, attendre un bébé est un heureux évènement …Pourtant, ne nous voilons pas la face, la grossesse n’a pas que des bons côtés et il existe tout un tas de petits (et moins petits) désagréments qui viennent jalonner ces 9 mois un peu hors du temps. On est entre nous, soyons honnêtes, la grossesse comporte son lot de tracasseries et trucs relous qui nous gâchent un peu la vie. Et vous, qu’est-ce qui vous a semblé le plus pénible ?

1- Les nausées et leurs siamois : les vomissements, le tandem infernal. Jamais bien loin l’un de l’autre, ils ont le chic d’arriver à gâcher la journée dès que l’on tente de poser un pied par terre.

2- Cette frustration quotidienne lorsque, devant l’armoire le matin on se rend compte qu’il y a si peu de vêtements dans lesquels on rentre encore.

3- Les têtes qui se baissent sur les portables ou les bouquins dans les transports en commun histoire de ne pas voir le gros bidon qui pointe à côté de leur nez et le fessier rebondi qui ne demande qu’à se poser sur un siège.

4- Ce bébé un brin pénible qui adore tenter un nouveau pas de danse au beau milieu de la nuit mais qui refuse obstinément de faire le moindre mouvement dès que le futur papa pose sa main sur le ventre. "Mais je te jure, chéri, il a bougé"

5- L’angoisse omniprésente ressentie tout au long de la grossesse. Elle disparaît habituellement au moment de la consultation chez le gynéco pour revenir instantanément dès que la porte du cabinet se referme. La femme enceinte psychote sur tout, tout le temps, c’est un fait.

6- Ces gens qui s’évertuent à toucher le ventre rebondi «parce que ça porte chance» alors qu’on ne se connait pas...et que ces mêmes personnes n’auraient même pas laissé leur place dans la queue du supermarché au joli bidon tout rond.

7- Tous les espoirs mis en vain dans les crèmes, huiles, gels, sérums et massages anti-vergetures…Oui, en vain.

8- L’indécision devant certains aliments (de préférence, ceux que l’on adore): sushis, foie gras, carpaccio, huitres, camembert au lait cru... On entend tout et n’importe quoi sur leur consommation et c’est compliqué de savoir à qui se fier. La seule chose que l'on sait c'est que l'on rêve d’en manger, mais que l'on a peur de faire une bêtise en cédant à la tentation. Terrible dilemme !

9- Les poils qui poussent en dépit du bon sens et du bon goût. Poils qu’il est de toutes les façons impossible de retirer. En cause ? Cette nouvelle circonférence abdominale. S’épiler les jambes devient un rêve…pour le maillot, c’est carrément une utopie.

10- Tourner, retourner pour trouver LA position qui permet de s’endormir à peu près confortablement…Jusqu’au moment où bébé décide de tenter un double salto carpé avec atterrissage sur la vessie, le combo fatal.

11- L’impression que la vessie susdite a désormais la taille d’une bille. Obligeant ainsi à interrompre séances de cinéma, voyages en voiture mais aussi chaque nuit par de trop nombreuses pauses pipi (surtout en cas de double salto carpé).

12- …De toutes les façons, une fois sur deux, on commence à mouiller sa culotte avant d’atteindre les toilettes. Chaque fou rire, éternuement ou mouvement un peu brusque est l’occasion de ressentir cette merveilleuse sensation de fuite. Note pour plus tard : Penser à prendre rendez-vous pour la rééducation périnéale.

13- Cette immense fatigue qui s’est emparée de votre corps et de votre esprit. Ajoutez à cela cette soudaine désertion de vos neurones…Pas franchement folichon tout ça.
Attention, spoiler : la naissance n’arrangera rien, dommage !

14- Les prises de sang, examens et analyses d’urine mensuelles, mais aussi le test de glucose (enfin une vraie bonne raison de vomir).

15- Les joies des remontées acides et de la constipation, on en parle ?

16- La crainte de la balance à chaque nouvelle visite de contrôle. C’est scientifique. Jamais la balance ne vous sera favorable et, devant le regard courroucé du gynéco lorsque vous lui annoncerez « le » chiffre vous vous sentez comme quand vous aviez 6 ans, face votre instit, l’effrayante Melle Cruella.

17- Ne plus entrer dans aucune paire de chaussures une fois l’été arrivé. Vraiment aucune, même pas des tongs.

18- Ce sentiment d'inutilité et cette obligation de demander de l'aide pour :
  • Déménager,
  • Repeindre la chambre de bébé,
  • ​Porter le pack d'eau,
  • ​Lacer ses chaussures,
  • Ramasser tout ce qui peut traîner par terre,
  • Se relever après un pique nique,
  • Mettre ses chaussettes,
  • ​Remonter sa culotte (si, si)...
Liste malheureusement non exhaustive

19- Cette démarche glamour, sexy et dandinante de canard. Si vous êtes en couple avec Donald, ça peut le faire. Sinon...

20- La sciatique. Agréable comme un clou enfoncé bien profondément en bas du dos. Cette douleur peut, dans les pires jours, vous forcer à monter l’escalier à quatre pattes. En mode paresseux.
Note pour plus tard : privilégier une maison de plain–pied.

Bonne grossesse !

 source : aufeminin

You May Also Like

0 commentaires

Me suivre sur les réseaux :